Je fais mes courses avec 25 euros par semaine !

Bonjour ! Je m’appelle Chloé, et je me considère comme une personne plutôt économe.

Bonjour ! Je m'appelle Chloé,

Je recherche toujours les bonnes affaires sur tout ce que j’achète, j’achète des vêtements dans les friperies à moins d’avoir une carte cadeau, et j’aime vérifier les prix des menus avant d’aller manger au restaurant. 

Mais même avec des années de budgétisation à mon actif, faire les courses a toujours été difficile pour moi.

J’ai tendance à passer par des phases avec ce que j’achète – parfois, je suis dans une phase où je fais des repas super sains et frais, et d’autres fois, je peux passer des semaines sans manger un légume. 

Cette fluctuation de mon style alimentaire fait qu’il est difficile d’être cohérent avec mes achats.

Récemment, j’ai remarqué que ma facture d’épicerie augmentait de plus en plus, probablement en raison de ma phase actuelle d’achat de repas surgelés et d’aliments préemballés. 

J’ai repensé à l’époque où je remboursais mes crédits et où je ne dépensais pas plus de 50 euros par semaine pour faire les courses. 

J’ai décidé de puiser dans cette partie de moi-même pour voir jusqu’à quel point je pouvais raisonnablement gérer un budget de courses.

J’ai donc décidé de me lancer le défi de respecter un budget de 25 euros pour faire les courses pendant une semaine entière.

Pour respecter ce budget, il fallait une planification minutieuse ; je voulais être sûre de pouvoir limiter mes dépenses, mais aussi de ne pas manquer de nourriture ! 

Je ne voulais surtout pas me retrouver à la fin de la semaine avec rien d’autre qu’un sac de riz.

Je fais mes courses avec 25 euros par semaine !

 

Comment j’ai fait ?

J’ai commencé par chercher des recettes rassasiantes et utilisant des ingrédients similaires, car je savais que ce budget serré signifiait que je ne bénéficierais pas d’une grande variété.

J’avais prévu d’avoir la même chose au petit-déjeuner tous les jours, des restes de repas et deux types d’en-cas : un sucré et un salé.

Ces derniers temps, je mange toujours la même chose au petit-déjeuner, alors je savais que cela n’aurait pas vraiment d’importance pour moi. 

En plus, comme je n’aime pas vraiment cuisiner, le fait d’avoir beaucoup de restes me permettait de passer moins de temps à préparer mes repas – c’est une victoire !

Après avoir décidé de mon menu pour la semaine, j’ai dressé la liste des ingrédients avec leurs prix en ligne en me basant sur le magasin le plus proche de chez moi : Aldi. 

 

La liste des courses :

  • Riz – 1 euro,
  • Pâtes – 1 euro,
  • Pâte à tartiner – 1,25 euros,
  • Lait – 1 euro,
  • Flocons d’avoine – 1,10 euros,
  • Patates douces – 0,79 euros,
  • Haricots noirs en boîte – 1,79 euros, 
  • Pois chiches en boîte – 1,39 euro,
  • Sauce pour pâtes, 0,99 euro, 
  • Concentré de tomate – 1,39 euros,
  • 1 douzaine d’oeufs – 1,20 euros, 
  • Petit melon – 0,79 euro,
  • Blanc de poulet – 5,99 euros, 
  • Dinde hachée – 2,29, 
  • 3 poivrons – 0,99 euros 
  • Légumes surgelés – 1,99 euros, 
  • Total des courses : 24,95 euros.

J’ai trouvé de la sauce pour pâtes en promo à 0,99 euros, donc je n’ai pas eu besoin d’acheter les sauces tomate et le concentré de tomate que j’avais prévu.

J’avais prévu 2,49 euros pour les patates douces, mais elles étaient en promo à 0,79 euro (économie = 1,70 euros).

J’ai trouvé des poivrons surgelés pour 0,99 euro, donc je n’ai pas eu besoin d’acheter un sac de poivrons pour 3,25 euros chez Aldi (économie = 2,26 euros).

Le melon était en solde à 0,79 euro !

 

La liste des repas

Lundi 

  • Flocons d’avoine avec pâte à tartiner, 
  • Poulet au curry avec du riz, 
  • Poulet au curry avec du riz, 
  • 2 œufs, melon, 

 

Mardi 

  • Flocons d’avoine avec pâte à tartiner, 
  • Poulet au curry avec du riz, 
  • Poulet au curry avec du riz, 
  • 2 œufs, melon, 

 

Mercredi

  • Flocons d’avoine avec pâte à tartiner, 
  • Pâtes avec de la dinde, 
  • Pâtes avec de la dinde, 
  • 2 œufs, melon, 

 

Jeudi 

  • Flocons d’avoine avec pâte à tartiner, 
  • Pâtes avec de la dinde, 
  • Pommes de terre au four façon chili con carne,
  • 2 œufs, melon, 

 

Vendredi

  • Flocons d’avoine avec pâte à tartiner, 
  • Chili de patate douce,
  • Chili de patate douce,
  • 2 œufs, melon, 

 

Samedi 

  • Flocons d’avoine avec pâte à tartiner, 
  • Chili de patate douce,
  • Riz avec poulet, 
  • 2 œufs, melon, 

 

Dimanche

  • Flocons d’avoine avec pâte à tartiner, 
  • Riz avec poulet,
  • Riz avec poulet, 
  • Melon, 

 

Quelques remarques sur ce que j’ai choisi :

– Je n’ai aucune restriction alimentaire (la viande, les produits laitiers et les céréales sont tous acceptés).

– La majorité de ces ingrédients sont des produits de base qui peuvent rester dans le garde-manger pendant un certain temps, comme les conserves non périssables, les flocons d’avoine, les pâtes, etc. J’aime garder ce genre d’articles à portée de main pour avoir toujours des repas que je peux cuisiner à la maison.

– J’ai opté pour des légumes surgelés parce qu’ils durent plus longtemps (je n’aime pas me stresser pour être sûre de manger les légumes stockés dans le réfrigérateur avant qu’ils ne s’abîment).

– J’ai choisi des recettes qui ne requièrent pas d’ingrédients spécifiques – beaucoup d’entre elles utilisent des épices (que j’avais déjà à la maison) pour ajouter du goût.

– J’avais déjà fait toutes ces recettes auparavant, donc je savais déjà à peu près combien de repas je pouvais en tirer.

– Comme je ne voulais pas passer des heures dans la cuisine, j’ai choisi des plats simples qui ne nécessitaient pas beaucoup de préparation. (Il me fallait moins de 30 minutes pour préparer chaque repas).

 

Quelques petites précisions :

– Je n’ai pas acheté d’épices supplémentaires puisque j’en ai déjà une tonne chez moi.

– Je n’ai pas non plus acheté de condiments de base, car j’en avais déjà à la maison. Les condiments spécifiques que j’ai utilisés sont la sauce soja et le Stevia (ou le sucre).

Ensuite, il était temps de préparer les plats !

 

La préparation des repas 

  • Les petits-déjeuners : Flocons d’avoine avec pâte à tartiner, 

Pour mon petit-déjeuner, j’ai préparé une portion de flocons d’avoine et ajouté une cuillère à soupe de pâte à tartiner, un peu de Stevia et de la cannelle.

J’ai mangé ces flocons d’avoine au petit-déjeuner toute la semaine. Je fais cela depuis des mois de toute façon, donc ce n’était pas vraiment différent de ce que je fais normalement.

 

  • Les collations : 2 œufs, melon, 

J’ai découpé le melon pour le manger tout au long de la semaine. 

J’ai également fait cuire une douzaine d’œufs, ce qui équivaut à environ deux œufs par jour, sauf un jour où je savais que je n’en mangerais pas. 

Je mange mes oeufs durs avec de la sauce de soja.

 

  • Les déjeuners et dîners 
ambitiouskitchen.com
ambitiouskitchen.com
  • Jour 1-2 : Poulet au curry avec du riz

Les deux premiers jours, j’ai préparé du poulet au curry avec du riz en suivant (plus ou moins) cette recette que j’avais trouvé sur le site d’Ambitious Kitchen.

Voici les substitutions que j’ai faites :

– Au lieu des gousses d’ail, j’ai utilisé de l’ail en poudre.

– J’ai remplacé les légumes frais indiqués dans la recette par mes légumes surgelés.

Le point sur les collations : je n’ai pas vraiment pris de collation le premier jour, car j’étais rassasiée par les portions de curry que j’ai mangées au déjeuner et au dîner ! 

Le deuxième jour, j’ai mangé le melon et les deux œufs. 

 

  • Jour 3-4 : Pâtes avec de la dinde

Au troisième jour, j’étais super contente de manger quelque chose de nouveau. (Le curry était bon et cela ne me dérange normalement pas de manger des restes, mais quatre gros repas d’affilée, c’était un peu trop).

Je n’ai pas suivi de recette pour ce plat, mais voici comment je l’ai cuisiné : J’ai fait bouillir les pâtes en suivant les instructions sur l’emballage. 

Pendant ce temps, j’ai fait revenir la dinde hachée dans une autre poêle, puis j’ai ajouté la sauce pour pâtes et une quantité généreuse d’épices (j’ai utilisé un mélange d’épices, de l’ail en poudre, de l’oignon en poudre, de l’origan, du poivre noir et un peu de basilic). Et voilà !

Le quatrième jour, j’ai fini tout le melon. 

 

  • Jour 5-6 : Chili de patate douce
sweetpeasandsaffron
sweetpeasandsaffron.com

Le cinquième jour, j’avais, une fois de plus, envie de manger quelque chose de nouveau. J’ai utilisé cette recette comme guide pour faire ce repas.

Voici les substitutions que j’ai faites :

– Comme je n’ai pas eu de sauce tomate, j’ai utilisé les restes de sauce pour pâtes. (Je me dis que ce ne sont que des variations de tomates, non ?)

– Je n’avais pas de sauce adobo donc je l’ai omise.

– Au lieu du bouillon, j’ai utilisé de l’eau

– J’ai remplacé les gousses d’ail et les deux petits oignons par les épices que j’avais à la maison (ail et oignon en poudre).

– Je n’ai pas acheté de carottes fraîches, j’ai donc ajouté la moitié du sachet de légumes surgelés.

Même avec les substitutions, le goût est très bon !

Au sixième jour, je regrettais de ne plus avoir de melon. Je mangeais mes œufs durs entre les repas si j’avais faim, mais ma bouche se languissait d’une plus grande variété de nourriture.

 

  • Jour 7 : Riz et poulet

Pour le septième jour, j’ai fait du riz au poulet avec une partie du poulet et des légumes congelés. En fait, il me restait une portion de chili de patate douce, mais j’avais envie de mélanger le tout !

Je n’ai pas non plus utilisé de recettes pour ce plat, mais voici comment je l’ai préparé : J’ai fait revenir à la poêle le poulet et les légumes avec de la sauce soja, du gingembre et de l’ail en poudre. J’ai fait cuire le riz dans mon fidèle cuiseur, puis je l’ai simplement combiné avec le poulet et les légumes.

J’ai mangé les deux derniers œufs durs en me sentant incroyablement excitée à l’idée de grignoter quelque chose de nouveau le lendemain.

 

La semaine est terminée ! 

Dans l’ensemble, ce n’était vraiment pas si mal.

À la fin de la semaine, il me restait les ingrédients suivants : des flocons d’avoine, de la pâte à tartiner et du riz ; un peu de pâtes ; deux morceaux de poulet ; et un peu de légumes surgelés. 

Bien que le défi n’ait pas été aussi difficile que ce que j’avais imaginé, avec le recul, il y a certainement des aspects que j’aurais pu rendre plus faciles pour moi.

Si vous voulez essayer vous-même, voici quelques conseils basés sur ce que j’ai appris :

– Assurez-vous d’avoir suffisamment de variété en ce qui concerne les collations. Ce n’était pas une bonne idée de n’avoir que du melon et des œufs à grignoter. J’aurais dû ajouter du pain, une pizza surgelée ou quelques repas à réchauffer au micro-ondes avec quelques euros en plus.

– Cuisinez deux repas à la fois et alternez-les. Les restes ne me dérangent pas, mais comme je mangeais de grosses portions et que je ne cuisinais qu’une seule recette à la fois, manger la même chose repas après repas devenait vite ennuyeux.

– Ou alors, passez une journée à cuisiner plusieurs plats et congelez-les. La plupart des plats que j’ai préparés pouvaient être congelés. Avec le recul, j’aurais pu tout préparer en début de semaine et congeler quelques portions. Cela m’aurait permis de varier les plats tout en m’assurant que les aliments ne s’abîment pas avant que je ne m’en occupe.

– Prenez également en compte le temps nécessaire à la planification des repas. J’ai passé deux heures à planifier et une heure à faire les courses, ce qui représente un engagement de trois heures au lieu de mes 45 minutes habituelles (je passe normalement 15 minutes à planifier et 30 minutes à faire les courses). Cela s’explique par le fait que j’ai passé beaucoup de temps à vérifier les prix avant et pendant les achats. Pour être honnête, je n’ai pas l’habitude de vérifier aussi strictement car le temps est également important pour moi. Personnellement, je préfère avoir un budget de courses légèrement plus élevé si cela me permet d’économiser plus de deux heures de planification de repas par semaine.

– Gardez beaucoup d’épices. Les épices sont le meilleur moyen, et le moins cher, d’ajouter de la saveur et de la variété. Je n’ai jamais compté le nombre d’épices que je possède, mais il y en a probablement plus de deux douzaines. Si vous n’en avez pas encore, je vous recommande de commencer votre collection d’épices avec la poudre d’ail, le poivre noir, la poudre d’oignon, l’origan et le cumin.

– Achetez des aliments de base bon marché et rassasiants. Les céréales, les haricots et les légumes surgelés sont polyvalents, nourrissants et abordables ! En plus, vous pouvez les conserver longtemps dans votre garde-manger ou votre congélateur sans craindre qu’ils ne s’abîment.

– Répartissez vos aliments en portions. Cela vous aidera à planifier le nombre de repas que vous pouvez en tirer. (Et assurez-vous de ne pas finir toutes vos collations en milieu de semaine).

 

Dans la lignée des articles pour faire vos courses avec peu d’argent, vous pourrez aussi apprécier :

Je fais mes courses avec 25 euros par semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus