Je fais mes courses avec 300 euros par mois pour une famille de 7

Pourriez-vous nourrir votre famille avec 10 euros par jour ?

J’ai mis au point une méthode qui me permet de respecter ce budget pour ma famille de sept personnes.

Un bon sens de l’humour ne fait pas de mal non plus : Pour moi, être riche, c’est pouvoir aller en magasin, faire le tour des rayons et dire : “Hmm… ça a l’air bon. Je pense que je vais faire ça pour le dîner ! “.

Je n’ai que 3 euros par repas à dépenser. 

Et ça doit couvrir sept personnes. 

Je nourris ma famille – qui me comprend moi et mon mari, deux adolescents et trois enfants d’âge préscolaire – de repas sains et savoureux pour 300 euros par mois. 

Et tout cela sans avoir à utiliser des coupons de réductions et à manger des pâtes tous les jours. 

C’est exact. 

Pas de coupons de réductions.

Je n’ai pas assez de temps pour savoir ce qui est en vente, donc je ne suis pas une grande adepte des coupons de réduction.

Je veux le faire de la manière la plus abordable et la plus rapide possible.

Je fais mes courses avec 300 euros par mois pour une famille de 7

Je vois plus le problème comme un puzzle.

J’ai remarqué que certains produits sont toujours les moins chers du magasin. 

J’ai donc élaboré un menu saisonnier de 14 jours basé sur les produits qui sont toujours les moins chers. 

Le dîner est planifié sur une rotation de deux semaines et les déjeuners sur une rotation hebdomadaire. 

Voici les trois premiers jours de mon menu :

  • Petit-déjeuner : Flocons d’avoine avec des raisins secs, du sucre brun et de la cannelle. Bananes.
  • Déjeuner : Sandwichs au beurre de cacahuètes et à la confiture sur du pain au blé complet. Pommes. Cubes de fromage.
  • Dîner : Poulet entier rôti avec carottes, oignons et pommes de terre.
  • Collation : Toast avec du fromage.

 

  • Petit-déjeuner : Muffins à la banane et tranches d’orange.
  • Déjeuner : Œufs durs, cubes de fromage, fruit de saison, biscuits salés.
  • Dîner : Soupe au poulet et aux pâtes (avec les restes de poulet) et pain.
  • Collation : Pommes.

 

  • Petit-déjeuner : Œufs brouillés, pain grillé, tranches d’orange.
  • Déjeuner : Pommes de terre au four farcies de brocoli et de fromage.
  • Dîner : Spaghetti aux tomates, salade avec concombres.
  • Collation : biscuits salés avec du beurre de cacahuète.

 

En raison du coût du logement, des crédits et de tout ce qui accompagne l’éducation de cinq enfants, nous avons dû piocher dans le budget alimentaire.

Et il ne nous restait que 300 euros par mois pour la nourriture.

Même si vous n’avez pas cinq enfants et même si vous avez 300 euros par jour à dépenser pour les courses, la roue de la vie peut rapidement tourner et vous pourriez vous retrouver dans une situation similaire à la nôtre.

Voici mes conseils pour nourrir ma famille en respectant notre budget.

 

Commencez par les bases

J’ai découvert que le seul et meilleur moyen d’économiser de l’argent en faisant les courses est d’utiliser ce qui est toujours le moins cher et de l’utiliser le plus souvent possible.

En tant que telle, il n’y a pas de grande variété dans mes menus, pas d’ingrédients exotiques que j’achète pour un seul repas. 

Quand je planifie mon menu, je détermine les articles qui sont systématiquement les moins chers : la dinde au lieu du bœuf, les aliments de base comme le céleri, les carottes et les oignons. 

 

Connaissez vos interdits

Je me fixe des limites non négociables quant à l’endroit et à la manière dont je fais mes achats. 

Je ne vais pas dans les marchés traditionnels, et encore moins dans les épiceries de luxe. 

Je fais toujours mes courses chez Aldi, un supermarché discount. 

Cela me permet d’avoir des prix bas et constants. Je vous recommande Lidl s’il n’y a pas d’Aldi près de chez vous. 

Un autre point négatif lorsque je fais mes courses : les aliments biologiques. 

J’aime le bio, tout comme j’aime le bon vin, mais je ne peux me permettre ni l’un ni l’autre

 

Soyez stricte sur les collations

Je suis une dure à cuire en ce qui concerne les collations.

L’heure du goûter a lieu deux fois par jour et c’est tout.

Je prévois des collations dans mon menu – pommes, craquelins, bretzels, œufs durs – mais une seule chose est proposée chaque jour et elle n’est servie qu’une fois le matin et une fois l’après-midi. 

Il n’y a pas de vert pâturage dans la cuisine. 

Rien ne gonfle autant le montant des courses (ou le ventre d’un enfant, d’ailleurs) que les aliments transformés pour les grignotages. 

Évitez de les manger en ne les achetant pas.

 

Faites durer les restes le plus longtemps possible

Ne laissez pas traîner les restes. 

Prévoyez de les utiliser dès le lendemain.

Je commence par un poulet rôti pour le dîner le premier jour de mon planning de repas. 

Le lendemain soir, je prépare une soupe au poulet avec les restes. 

Si ce n’est pas suffisant pour un repas, je trouve une autre utilisation pour la petite portion. 

Nous n’avons pas beaucoup de restes à la maison, mais quand c’est le cas, ils sont souvent utilisés pour les déjeuners des adultes le lendemain.

 

Mon programme quotidien pour les repas

J’ai mis au point un programme quotidien pour les repas. 

La rotation des repas est essentielle pour maintenir les coûts constants. 

Les plats du soir sont servis toutes les deux semaines, les déjeuners et les petits-déjeuners une fois par semaine. 

Les plats changent selon les saisons, en fonction des goûts, des prix et de la disponibilité des produits. 

Si je vois que ma famille commence à en avoir marre d’un certain plat, je me mets à la recherche d’une nouvelle recette utilisant les mêmes ingrédients. 

La rotation est utile parce que c’est une chose de moins à laquelle je dois penser.

 

Vous n’avez pas besoin d’autant de viande que vous le pensez

Selon les études INCA 1 et 2, nous consommons 45 % de protéines en trop par rapport à nos besoins nutritionnels, soit 90 grammes par jour et par personne au lieu des 52 grammes conseillés. 

Et les protéines animales constituent notre source principale de protéines puisqu’elles représentent aujourd’hui 61 % de nos apports en protéines.

La solution pour réduire la part que prennent ces protéines animales dans nos assiettes ? Les remplacer par des protéines végétales ! 

Tofu, lentilles, quinoa, haricots : les alternatives à la viande sont nombreuses et beaucoup moins chères.

Ajoutez quelques légumes et des féculents et vous obtenez un repas décent. 

 

Optez pour le surgelé

La plupart des légumes sont moins chers en surgelé. 

Laissez tomber les conserves de légumes. À moins que vous ne buviez l’eau des conserves, vous perdez des nutriments, et même si c’est le cas, la teneur en sel est un élément à prendre en compte. 

Voulez-vous vraiment payer pour cette eau et ce sel ? 

Optez pour le surgelé. 

Vous ne perdez pas de nutriments lorsque vous congelez la plupart des légumes, et ils se cuisinent très bien dans la plupart des plats. 

(Les surgelés ne conviennent pas pour les sautés. En dehors de cela, je ne remarque pas vraiment la différence entre frais et surgelé). 

 

Congelez vos viandes

Vous pourrez ainsi en acheter en gros sans qu’elles se détériorent. 

Les viandes pré-congelées sont parfois moins chères, mais je trouve généralement qu’il est plus économique de les congeler moi-même. 

Mon astuce : je congèle mes viandes avec leur marinade. Ainsi, elles marinent pendant la décongélation, ce qui réduit le temps de préparation.

 

Optez pour la marque du magasin

Sérieusement, les produits de marque sont presque toujours fabriqués par les mêmes personnes que celles de la marque du magasin, et sont simplement emballés différemment. 

En général, la différence de goût entre les deux marques n’est liée qu’à la teneur en sucre. 

Nous sommes conditionnés pour préférer les aliments les plus sucrés, donc beaucoup de choses que nous ne considérons pas comme contenant du sucre en contiennent en fait beaucoup. 

Mais vérifiez les étiquettes. 

 

Planifier tous vos repas à l’avance et faites une liste ! 

Vous éviterez ainsi les achats impromptus et vous vous assurerez de n’acheter que ce dont vous avez besoin. 

Pour vous aider, voici 3 articles qui j’en suis sûr pourront fortement vous aider : 

 

Recherchez les promos, mais uniquement pour les produits dont vous avez réellement besoin. 

Tout le monde reçoit par courrier les catalogues des magasins. 

Regardez-les au lieu de les jeter à la poubelle. 

Des promos sur le bœuf haché qui le rendent moins cher que le poulet ? Hamburger, ce sera cette semaine.

 

Dans la lignée des articles pour faire vos courses avec peu d’argent, vous pourrez aussi apprécier :

Je fais mes courses avec 300 euros par mois pour une famille de 7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus